• Partenaires de votre réussite depuis 1985

    Partenaires de votre réussite depuis 1985

  • 30 bureaux en Alsace, Franche-Comté et en Ile-de-France

    30 bureaux en Alsace, Franche-Comté et en Ile-de-France

  • 300 collaborateurs à votre service !

    300 collaborateurs à votre service !

  • Plus de 7000 clients nous font confiance...

    Plus de 7000 clients nous font confiance...

  • Membre officiel du réseau international GGI

    Membre officiel du réseau international GGI

Google HOME mène sa révolution de salon



Google Home est disponible sur le marché français depuis le mois d’août dernier. Il s’agit d’une sorte de haut-parleur connecté qui permet à ses utilisateurs d’échanger, de vive voix, avec une intelligence artificielle hébergée dans le « cloud » et baptisée « Google Assistant ». Zoom sur ce gadget qui pourrait révolutionner nos vies.

PLUSIEURS MODÈLES
Google Home prend la forme d’un cylindre gris haut d’une quinzaine de centimètres. Il est branché sur le secteur, pèse autour de 500 g, abrite deux microphones, une antenne wi-fi, des diodes signalant son fonctionnement et, bien entendu, un haut-parleur. Sur sa partie supérieure, quelques touches permettent d’allumer l’appareil, de le mettre en pause et de régler le volume du son. Une version plus petite (Google Home Mini), dont la forme rappelle celle d’une savonnette, est également proposée. Le modèle géant, doté d’enceintes de meilleure qualité (Google Home Max), devrait, quant à lui, sortir en France en 2018. Côté prix, Google Home coûte autour de 150 € et Google Home Mini, 60 €.

UN INTERLOCUTEUR NUMÉRIQUE
Ce n’est pas l’appareil qui fait l’intérêt du système, mais bien Google Assistant, l’intelligence artificielle avec laquelle il nous permet de
communiquer. Hébergée sur les serveurs du géant américain, cette dernière est suffisamment performante non seulement pour comprendre nombre de nos demandes (à condition qu’elles soient précédées de l’expression « OK Google »), mais aussi pour y répondre dans l’instant. En s’aidant du moteur de recherche, Google Assistant peut ainsi répondre (via une voix féminine ou masculine) à
des questions d’actualité, donner les cours de la Bourse, l’adresse et les horaires d’ouverture d’un commerce ou encore dicter une recette de cuisine.

Une interface centrale
Google Home a vocation à devenir une interface centrale. Il peut ainsi
communiquer avec un smartphone(modifier son agenda, lui adresser une liste de courses...). Il est également en mesure, via des applications tierces, de gérer la domotique (contrôle des lumières, des appareils ménagers connectés) ou de lancer une playlist. Enfin, des scénarios sont programmables. Par exemple, la commande vocale « Bonne nuit » peut entraîner plusieurs actions comme la coupure des lumières et la mise en marche de l’alarme.

LA CONCURRENCE ?
Amazon Echo est le principal concurrent de Google Home. Il n’est pas encore disponible en France, mais s’est déjà écoulé à 16 millionsd’exemplaires dans le monde. Apple devrait également bientôt sortir son haut-parleur connecté : le HomePod
 
Haut de page