• Partenaires de votre réussite depuis 1985

    Partenaires de votre réussite depuis 1985

  • 30 bureaux en Alsace, Franche-Comté et en Ile-de-France

    30 bureaux en Alsace, Franche-Comté et en Ile-de-France

  • 300 collaborateurs à votre service !

    300 collaborateurs à votre service !

  • Plus de 7000 clients nous font confiance...

    Plus de 7000 clients nous font confiance...

  • Membre officiel du réseau international GGI

    Membre officiel du réseau international GGI

Amortissement des véhicules : une déductibilité limitée !


Les entreprises qui achètent des véhicules de tourisme peuvent déduire de leur bénéfice imposable l’amortissement correspondant, dans la limite d’un certain plafond, plafond variant selon l’année d’acquisition du véhicule et son taux d’émission de dioxyde de carbone. Ainsi, par exemple, il était fixé à 9 900 € pour les véhicules, acquis en 2017, dont le taux d’émission excédait 155 g de CO2/km, et à 18 300 € pour ceux dont le taux d’émission était supérieur ou égal à 60 g et inférieur ou égal à 155 g de CO2/km. Mais attention, l’acquisition de véhicules polluants est davantage pénalisée en 2018 ! En effet, le plafond de 9 900 € est étendu aux véhicules émettant plus de 150 g de CO2/km. Par conséquent, le plafond intermédiaire de 18 300 € concerne désormais les véhicules dont le taux d’émission est supérieur ou égal à 60 g
et inférieur ou égal à 150 g de CO2/km. Rappel Le plafond le plus élevé est fixé à 30 000 € pour les véhicules émettant moins de 20 g de CO2/km (véhicules électriques) et à 20 300 € pour ceux dont le taux d’émission est supérieur ou égal à 20 g et inférieur à 60 g de CO2/km (véhicules hybrides rechargeables).

DÉDUCTION DE LA TVA SUR L’ESSENCE
Jusqu’à présent, les entreprises ne pouvaient pas déduire la TVA sur l’essence lorsque ce carburant était utilisé par des véhicules utilitaires. En revanche, une déduction était autorisée, à hauteur de 10 %, pour les voitures particulières. Depuis le 1er janvier 2018, cette déduction partielle est portée à 20 %, quel que soit le type de véhicule (voiture particulière ou utilitaire). Cette fraction de TVA déductible augmentera progressivement jusqu’en 2022 de façon à aligner le régime fiscal applicable à l’essence sur celui du gazole. Actuellement, la TVA sur le gazole est déductible à hauteur de 80 % pour les véhicules particuliers et de 100 % pour les utilitaires.
Haut de page