Crise du Covid-19 et données personnelles : les recommandations de la CNIL

Partager l'article :
Publié le 16 Avr 2020
Catégories : Toutes les actualités
Crise du Covid-19 et données personnelles : les recommandations de la CNIL

Partager l’article

Pour aider les professionnels à bien gérer la crise sanitaire actuelle et les orienter dans la poursuite de leur activité, la CNIL a récemment publié plusieurs fiches d’information sur le sujet.

Des conseils pratiques, mais aussi des points de vigilance : pour accompagner les professionnels face au contexte du Covid-19, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a récemment publié une série de recommandations. L’enjeu ? Assurer la protection des données à caractère personnel et sécuriser efficacement les systèmes d’information en cette période de crise.

Alors que la lutte contre la propagation du coronavirus mobilise, à ce jour, de nombreuses ressources, la question de l’utilisation des données personnelles (y compris de santé) n’a pas manqué d’être soulevée. Et ce, aussi bien par les particuliers que par les professionnels. De quoi amener la CNIL à .

À ce titre, l’autorité administrative souligne notamment l’interdiction, pour l’employeur, de collecter des « données de santé qui iraient au-delà de la gestion des suspicions d’exposition au virus ». Celles-ci étant, en effet, protégées à la fois par le RGPD et par les dispositions du Code de la santé publique.

En pratique, si l’employeur doit mettre en place les mesures nécessaires pour garantir la sécurité et la santé de ses salariés, il doit toutefois s’abstenir de collecter des informations relatives à la recherche d’éventuels symptômes présentés par ses collaborateurs ou leurs proches. Instaurer des relevés obligatoires de la température corporelle ou imposer des questionnaires médicaux à ses collaborateurs est, de ce fait, prohibé.

Si la crise du Covid-19 a largement favorisé le recours au télétravail, force est de constater que pour protéger les systèmes d’information des entreprises et garantir la confidentialité des données traitées.

À ce propos, la CNIL conseille notamment aux employeurs d’éditer une charte de sécurité, rappelant à leurs collaborateurs les principales règles à respecter lorsqu’ils travaillent à distance. En outre, l’organisme préconise de mettre en place un VPN (virtual private network ou réseau privé virtuel, en français) et d’équiper tous les postes de travail a minima d’un pare-feu, d’un anti-virus et d’un outil bloquant l’accès aux sites malveillants.

Enfin, la CNIL appelle également à la , fortement plébiscités dans le cadre du télétravail. L’autorité administrative invite notamment les utilisateurs à consulter de manière attentive les conditions d’utilisation et d’éviter les applications ne garantissant pas la confidentialité des communications ou pouvant réutiliser leurs données personnelles à d’autres finalités.

Pour en savoir plus et consulter les fiches d’information mises à disposition par la CNIL, rendez-vous sur :

Mots clés : Multimédia Autres
Auteur : Stéfanie Molter
Date : 2020-04-16 13:00:00

À découvrir également

  • Comme à notre habitude et sur le modèle de l’émission de M6 « Qui veut devenir mon associé ? », nous avons à cœur de vous présenter la crème de la crème de nos collaborateurs. Aujourd’hui, c’est Didier Engel, responsable du cabinet de Colmar qui se prête au jeu des questions-réponses.
  • Afin d’adapter l’organisation du travail dans votre entreprise au contexte sanitaire ou dans l’objectif de mettre en place durablement le télétravail dans votre structure, nous faisons le point sur cette modalité de travail à distance. Covid-19 et télétravail À partir du 3 janvier 2022, pour...
  • La facture répond à un certain nombre d’obligations. Mais quelles sont les mentions obligatoires ? Quelles sanctions sont prévues en cas d’anomalie ? On fait le point. Quelles sont les règles concernant la forme de la facture ? Une facture est une note détaillée de services réalisés...

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.