Droit de préemption du locataire : attention à bien respecter les règles !

Partager l'article :
Publié le 06 Nov 2018
Catégories : Actualités patrimoniales, Toutes les actualités
Droit de préemption du locataire : attention à bien respecter les règles !

Partager l’article

Un locataire dont le droit de préemption n’a pas été respecté peut seulement demander à annuler la vente. Il ne peut pas bénéficier d’une vente forcée à son profit.

Le propriétaire d’une maison d’habitation donnée à bail avait pour projet de vendre son bien immobilier. Comme la loi l’y oblige, il avait délivré à son locataire un congé avec offre de vente au prix de 200 000 € (droit de préemption du locataire). Une offre que ce dernier avait refusée. Plus tard, le locataire avait appris que le logement qu’il avait loué s’était vendu au prix de 80 000 €. Se sentant lésé, il avait assigné en justice le vendeur, l’acquéreur ainsi que le notaire en annulation et en réalisation forcée de la vente à son profit.

Devant la cour d’appel, les prétentions du locataire avaient été accueillies favorablement par les juges. Ces derniers avaient considéré que le vendeur était tenu de porter à la connaissance de son locataire tout changement quant aux conditions ou au prix de vente. Faute de n’avoir pas respecté la législation sur ce point, les juges avaient estimé que le locataire était fondé à demander la nullité de la vente et à se porter acquéreur du bien immobilier au prix de 80 000 €.

Interrogée à son tour, la Cour de cassation n’a pas suivi le raisonnement de la Cour d’appel. Selon elle, le non-respect du droit de préemption du locataire n’entraîne que la nullité de la vente et n’ouvre aucun droit de substitution au profit de celui-ci.

Mots clés : Autres Patrimoine
Auteur : Fabrice Gomez
Date : 2018-11-02 15:01:00

À découvrir également

  • Comme à notre habitude et sur le modèle de l’émission de M6 « Qui veut devenir mon associé ? », nous avons à cœur de vous présenter la crème de la crème de nos collaborateurs. Aujourd’hui, c’est Didier Engel, responsable du cabinet de Colmar qui se prête au jeu des questions-réponses.
  • Afin d’adapter l’organisation du travail dans votre entreprise au contexte sanitaire ou dans l’objectif de mettre en place durablement le télétravail dans votre structure, nous faisons le point sur cette modalité de travail à distance. Covid-19 et télétravail À partir du 3 janvier 2022, pour...
  • La facture répond à un certain nombre d’obligations. Mais quelles sont les mentions obligatoires ? Quelles sanctions sont prévues en cas d’anomalie ? On fait le point. Quelles sont les règles concernant la forme de la facture ? Une facture est une note détaillée de services réalisés...

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.