L’activité partielle pour les salariés vulnérables

Partager l'article :
Publié le 07 Mai 2020
Catégories : Actualités sociales, Toutes les actualités
L’activité partielle pour les salariés vulnérables

Depuis le 1 mai, les salariés risquant de contracter une forme grave du Covid-19 sont placés en activité partielle s’ils ne peuvent pas recommencer à travailler.

Jusqu’au 30 avril, les salariés souffrant d’une maladie les rendant plus susceptibles de développer une forme grave d’infection au coronavirus ou ceux vivant avec une telle personne bénéficiaient d’arrêts de travail.

Depuis le 1 mai, ces salariés, et leurs proches, sont placés en activité partielle s’ils ne peuvent pas reprendre leur travail. Sont concernés :- les personnes de 65 ans et plus ;- les salariés ayant des antécédents cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée (avec complications cardiaques, rénales et vasculo-cérébrales), antécédents d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, de chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;- les salariés dont le diabète n’est pas équilibré ou présente des complications ;- les salariés présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale (broncho pneumopathie obstructive, asthme sévère, fibrose pulmonaire, syndrome d’apnées du sommeil, mucoviscidose notamment) ;- les salariés souffrant d’insuffisance rénale chronique dialysée ;- les salariés atteints de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;- les salariés obèses (indice de masse corporelle > 30 kgm) ;- les salariés atteints d’une immunodépression congénitale ou acquise :• médicamenteuse : chimiothérapie anti-cancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;• infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm ;• consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;• liée à une hémopathie maligne en cours de traitement ;- les salariés atteints de cirrhose au stade B du score de Child Pugh au moins ;- les salariés présentant un syndrome drépanocytaire majeur ou ayant un antécédent de splénectomie ;- les salariées au 3 trimestre de grossesse. Concrètement, le salarié concerné doit transmettre à son employeur un certificat d’isolement reçu de l’Assurance maladie ou établi par un médecin de ville. L’employeur effectue ensuite une déclaration d’activité partielle via le site gouvernemental . Mots clés : Autres Social Auteur : Sandrine Thomas Date : 2020-05-07 12:00:00

À découvrir également

  • Selon une jurisprudence constante, la responsabilité de l’employeur peut être mise en cause, si un salarié a un accident de travail ou de trajet, si ce même salarié a beaucoup de jours de congés à prendre ou si les repos quotidiens ou hebdomadaires ne sont...
  • La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat a été remplacée par la PPV (Prime de Partage de Valeurs) qui pérennise le dispositif. Le décret d’application est sorti et est en vigueur avec un effet rétroactif au 1er juillet 2022. Qui y a droit ? Tous les...
  • René Hans, Président du Groupe Hans & associés, a été élu Alsacien de la semaine par le journal l’Alsace. Découvrez l’article réalisé pour cette occasion, à propos de son histoire, son implication professionnelle et sa passion pour la musique. 

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.