Le Libra, banni de l’Europe ?

Partager l'article :
Publié le 11 Déc 2019
Catégories : Actualités multimédias, Toutes les actualités
Le Libra, banni de l’Europe ?

Partager l’article

Dans une déclaration commune, le Conseil et la Commission de l’Union européenne ont repoussé l’idée d’autoriser, en l’état, l’utilisation d’une crytomonnaie « stable » en Europe.

Bruno Le Maire avait, dès cet été, marqué son opposition au lancement, en Europe, du projet Libra, la crytomonnaie portée par Facebook et une vingtaine d’autres partenaires dont Iliad, la maison mère de Free. Une cryptomonnaie, dite « stable », car sa valeur dépendra d’un panier de devises, elles-mêmes reconnues pour être peu sujettes aux fluctuations (Dollar, Euro, Livre Sterling…). Mais voilà, à en croire une récente , les autorités européennes semblent partager les mêmes craintes que le ministre français de l’Économie. Sans jamais citer le Libra, elles rappellent que les « stablecoins » posent « des défis et des risques multiformes liés par exemple, à la protection des consommateurs, à la vie privée, à la fiscalité, à la cybersécurité et à la résilience opérationnelle, au blanchiment d’argent, au financement du terrorisme, à l’intégrité du marché, à la gouvernance et à la sécurité juridique ». Avant d’ajouter que lorsqu’un tel projet atteint une échelle mondiale, ce qui est le cas du Libra, « ces préoccupations sont susceptibles d’être amplifiées et de nouveaux risques potentiels pour la souveraineté monétaire, la politique monétaire, la sécurité et l’efficacité des systèmes de paiement, la stabilité financière et une concurrence loyale peuvent survenir ».

Si l’intérêt des crytomonnaies stables, notamment pour faciliter les paiements transfrontaliers, a été clairement identifié, le Conseil et la Commission souhaitent que l’adoption des accords internationaux qui permettrait l’utilisation de ces « stablecoins » soit reportée. Du moins, précise la déclaration commune, « tant que les défis et les risques juridiques, règlementaires et de contrôle n’auront pas été correctement identifiés et traités ». Dans ces conditions, pas sûr que le Libra, que ses promoteurs entendent proposer dès 2020 ou 2021, ait droit de cité dans la vieille Europe.

Mots clés : Tendances Multimédia
Auteur : Frédéric Dempuré
Date : 2019-12-11 15:00:00

À découvrir également

  • Bien avant l’émission de M6 « Qui veut devenir mon associé ? », il y avait Hans & ses associés. Il était donc plus que temps de lever le voile sur nos collaborateurs et de vous les présenter enfin ! Pour inaugurer cette nouvelle catégorie de portraits, nous avions le candidat idéal pour briser la glace. Maniant l’humour avec...
  • Un versement dès le 25 mai. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises ont annoncé ce 4 mai, que la mise en place de la mesure spécifique pour soutenir...
  • Les employeurs ayant des difficultés à payer les cotisations sociales à l’Urssaf peuvent conclure un plan d’apurement, afin d’étaler le paiement de la dette et d’éviter les sanctions liées au retard de paiement. Dans certains cas, l’employeur peut également bénéficier d’une remise de cotisations. Compte...

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.